Parallèlement à la réappropriation de la parole par les individus à l’intérieur de la relation d’écoute, Télé-Accueil a une fonction dont elle ne peut se départir : celle d’être témoin de la société, de ce qu’elle entend.

En tant que service d’écoute, Télé-Accueil se trouve à la croisée des chemins entre la sphère publique et la sphère privée et, à ce titre, peut être un révélateur des tendances sociales, des changements à l’œuvre dans la société. En effet, il se dit à Télé-Accueil des choses qui ne se disent sans doute pas ailleurs en raison de la nature-même de l’offre de l’institution – une écoute dans l’anonymat et la confidentialité – et qui, de ce fait, méritent d’être analysées et communiquées dans le but de mieux comprendre les phénomènes sociaux actuels.

Certes il n’est pas demandé à Télé-Accueil de proposer des solutions aux problèmes écoutés, l’institution n’est pas outillée pour cela et ce n’est pas son rôle mais elle détient en revanche celui de refléter aux responsables et, notamment aux politiciens, les données qu’elle observe.
Plusieurs thématiques ont été investiguées et ont fait l'objet de publications.

Consulter les rapports de recherche de l'Observatoire social  

Télé-Accueil Bruxelles existe depuis plus de cinquante ans !

  • 1953 : L’idée de proposer une écoute par téléphone vient de Grande-Bretagne. Suite au suicide d’un adolescent de 14 ans, le révérend Chad Varah publia une annonce dans le Times du 2 novembre 1953 : « Avant de vous suicider, appelez-moi à M.A.N. 90.00 ». Il inventa ainsi le premier service d’écoute téléphonique, un service pour venir en aide à tous ceux qui étaient tentés par le suicide, aux désespérés, aux isolés et à tous ceux qui ne se sentaient écoutés de personne. Rapidement, d'autres postes d’écoute vont s'ouvrir dans le monde.
  • 1959 : création du premier poste de Télé-Accueil à Bruxelles.
  • 1967 : création d’une fédération internationale IFOTES (Fédération internationale des Services de Secours par téléphone).
  • 1973 : Télé-Accueil devient une asbl.
  • 1976 : Télé-Accueil est reconnu comme service d’utilité publique.
  • 1977 : création de la Fédération belge des Télé-Accueil francophones (6 postes).
  • 1990 : création du CEFEC (Centre de Formation à l’écoute).
  • 1992 : attribution d’un numéro d’urgence gratuit : le 107.
  • 1998 : création de l’Observatoire social.
  • 2005 : Télé-Accueil diversifie son offre d’écoute et devient la première association en Belgique francophone à offrir une écoute par « chat » sur internet : le Chat-Accueil.

 

Depuis 1959, Télé-Accueil Bruxelles propose une écoute à toute personne en difficulté sur le plan moral, social ou psychologique et qui souhaite en parler dans l’anonymat et la confidentialité. L’écoute est assurée par des bénévoles 24h/24 et 7j/7 grâce au numéro de téléphone gratuit 107 et par internet tous les jours de 13h à 03 heures sur le site www.chat-accueil.org. Ces permanences Chat sont assurées en partenariat avec SOS Amitié-France.

Deux autres activités existent également au sein de l’association : le CEFEC et l’Observatoire social.

  • Le CEFEC, Centre de formation à l’écoute, a été créé pour promouvoir l’écoute et l’accueil. Il organise des formations et des supervisions destinées aux bénévoles et aux professionnels extérieurs à Télé-Accueil Bruxelles.
  • L’Observatoire social est chargé de refléter auprès du public et des politiques les phénomènes sociaux et les évolutions que Télé-Accueil Bruxelles constate depuis sa position privilégiée d’écoutant, et ce tout en préservant l’anonymat des appelants et la confidentialité de leurs propos. Régulièrement, il publie des études sur des thématiques particulières.


Reconnue par les autorités publiques, Télé-Accueil Bruxelles fait partie de la Fédération belge des Télé-Accueil francophones et de la Confédération des services de Télé-Accueil de Belgique. L’association est également membre de l’International Federation Of Telefone Emergency Services (IFOTES).

En savoir plus sur notre projet.

107 chat Accédez au chat
don-teleaccueil

Le Journal de Télé-Accueil

  1. Abonnez-vous pour recevoir
    le journal de Télé-Accueil
  2. Nom
    Donnée invalide
  3. e-Mail
    Donnée invalide

derniernum tele accueil